Les SCPI : Société Civile de Placement Immobilier

Architecture immobilière

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier permettent, comme son nom l’indique, d’investir son argent dans des placements immobiliers pour recevoir une certaine somme par mois ou par trimestre. Cette somme, n’étant rien d’autre que des loyers ou des avantages fiscaux, sont perçues par l’investisseur qui épargne alors efficacement et intelligemment. Attention cependant à ne pas confondre la SCPI avec la SIIC (Société d’Investissement Immobilier Cotée) ou avec les OPCI (Organismes de Placement Collectif en Immobilier). Ces dernières possèdent des obligations que la SCPI n’a pas ou ne visent que des particuliers.

Les différentes SCPI

En fonction des besoins que vous avez, différentes SCPI peuvent vous convenir. En effet, il existe des Sociétés Civiles de Placement Immobilier dites Classiques, Fiscales, Régionales ou de plus-value. La différence, outre dans leur nom, se voit par la composition de ces dernières ou par la localisation. Alors que l’une sera composée d’immobilier d’entreprise, la deuxième met à disposition du contenu éligible à la défiscalisation et la dernière des appartements soumis à la loi de 1948. Ceux-ci, disponibles en viager ou en nue-propriété, sont principalement à Paris. A contrario, la SCPI Régionale privilégie les investissements immobiliers dans certaines régions en fonction du marché.

Les différentes manières d’investir

En SCPI, il est possible d’investir de plusieurs manières :

  • En pleine propriété, consistant à acheter des parts à la SCPI pour recevoir des revenus tout en ayant les pleins droits sur cette part. En choisissant cet investissement, il est possible de demander un crédit ou la SCPI peut emprunter auprès de quelqu’un.
  • En démembrement temporaire, permettant de séparer la part de SCPI en différents droits pendant une durée déterminée. Durant ce laps de temps, une partie dite nue-propriété ne générera aucun revenu à l’associé investisseur. A contrario, la partie dite usufruit générera de l’argent à l’investisseur mais moindre.
  • La nue-propriété consiste donc à renoncer aux revenus d’une part de la SCPI. Ce choix permet notamment de bénéficier d’une baisse de 20 à 35 % sur le prix d’une part, en fonction de la durée établie lors de la mise en place du démembrement. Attention ! À la fin du démembrement, le prix de la part revient à celui d’origine, la baisse étant alors oubliée. Il est donc préférable d’investir avant la date déchéance.
  • L’usufruit, mettant en place une contrepartie de 20 à 35 % du prix des parts investies, permet la perception des revenus à hauteur de la valeur initiale. Ces revenus ne sont alors perçus que durant le démembrement temporaire.

Les avantages et les inconvénients

En plus d’être en plein essor, les SCPI ont la particularité d’être disponibles pour tous. Peu importent vos revenus et votre situation, vous pouvez très bien placer une partie de ce que vous possédez dans ce marché. Cependant, il faut tout de même avoir un petit peu de chance. Les risques financiers étant plus élevés, il se peut que vos investissements ne vous rapportent rien.

Il existe de nombreuses façons d’investir dans l’immobilier comme nous l’expliquons dans cet article.

Il est cependant important de noter que les SCPI ont rapportés, en 2019, près de 8,5 milliards d’euros nets à leurs associés, qu’ils soient particuliers ou professionnels.

De plus, il arrive que les particuliers aient le droit de souscrire un crédit immobilier pour pouvoir placer son argent dans la SCPI choisie. Cela demande tout de même une réflexion avant d’effectuer la demande, ce droit ne vous étant pas toujours accordé.

Enfin, si vous avez investi votre argent dans un immobilier et que vous décidiez par la suite d’avoir droit de retrait, vous vous devrez de payer une certaine somme. En effet, en fonction du prix de souscription en vigueur au moment de votre retrait, vous devrez verser une somme égale à celle-ci, après diminution de la commission de souscription.

Donc, tout penche en la faveur des SCPI pour offrir aux particuliers et aux professionnels de quoi épargner efficacement.

Alors qu’attendez-vous pour investir auprès de l’une d’elles ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.